M.Chat, ce gros chat jaune

M.Chat, le chat le plus populaire du street art!

Il est jaune, gros, malicieux et fait partie du paysage urbain. Il est très rapidement devenu un personnage incontournable du graffiti français et surement l’un des chats les plus connus au monde. Son créateur demeure encore très discret. On lui donne le nom de « M. Chat », sa signature d’artiste avant d’être pris sur le fait.

D’Orléans aux quatre coins du monde

Etudiant en arts à Orléans, Thoma Vuille commence à peindre des chats jaunes à la fin des années 1990. Il est apparu à partir de 2000 à Paris sur les murs, puis sur les pancartes au slogan « Make cats, not war » au cours de manifestations. Il est très rapidement devenu populaire en France. Depuis 2005, on localise le chat jaune aux quatre coins du monde de New York à Séoul en Corée du Sud.

Des graffitis simple et efficace

Un aplat jaune, cerné de noir, des dents blanches, son large sourire est sa principale caractéristique. M.Chat est toujours mis en scène: de face, pattes ou bras écartés, tenant parfois un objet; de profil comme sur le départ; intégré à un cadre urbain; couché comme un chat. On peut se demander si c’est sa popularité ou la volonté de Thoma Vuille, le chat est devenu un messager, son sourire, son langage corporel et son dernier attribut, des ailes d’ange, nous donne en quelque sorte de la joie et de l’espoir.

M.Chat dans la cours des grands

Aujourd’hui Thomas Vuille fait partie des artistes commissionnés par les institutions publiques, musées ou autres pour réaliser des graffitis. L’an dernier, il était invité par le Museum de Toulouse pour l’exposition Chats et Chien. A l’occasion il a, entre autres, réalisé un graffiti avec la street artiste toulousaine Mademoiselle Kat.

 

Exposition de M.Chat au Museum de Toulouse

 

Pourquoi un chat?

L’artiste a repris l’idée d’une élève dans un atelier de dessin. Il peint alors un animal ressemblant à une chimère mais les orléanais l’ont vite identifié à un chat. On ne sait pas s’il a cherché à représenter une race particulière, un chat des forêts norvégiennes ou juste un chat de gouttière. On pourrait penser au personnage d’Alice au Pays des Merveilles, le chat du Cheshire, à la différence que ce chat jaune n’enterrera pas vos nuits!

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.